Bande dessinée – Pikin – Pitch et lettre d’intention (Hassler)

Bonjour à tous,

Un nouveau projet que je relance pour cette fin 2017. Pitch écrit, synopsis également. Il ne manque qu’un dessinateur. Il s’agit d’une bande dessinée jeunesse de 32 pages autour de la Guyane et traitant d’écologie à hauteur d’animal : de capybara pour être exact.

Voici le pitch :

« Déambulant au gré des points d’eaux, Pikin, petit capybara d’un mois, va se retrouver séparé de sa famille au beau milieu d’une vaste étendue d’eau après la rupture d’un pont végétal percuté par un tronc flottant. Au-delà des prédateurs naturels comme le caïman, son voyage pour retrouver les siens sera surtout semé d’embûches causées par le développement économique et énergétique de l’homme. »

La lettre d’intention :

« Derrière certains miracles énergétiques et économiques se cachent parfois de véritables désastres écologiques. C’est le cas en Guyane avec le barrage de Petit Saut ou au Suriname avec le lac artificiel de Brokopondo. En ayant créé des barrages hydrauliques pour palier aux besoins de la population, les gouvernements en place ont souvent ignoré l’impact sur l’écosystème de telles créations. L’exemple de la Guyane avec Petit Saut est frappant puisqu’en noyant 300 km2 de forêt tropicale, EDF a englouti des centaines d’arbres dont il ne reste plus que quelques cimes dépassant des eaux, des îlots où certaines espèces animales sont piégées, quelques animaux mis en danger par l’arrivée de nouveaux prédateurs, sans oublier les centaines d’espèces noyées lors de la mise en eau de l’édifice.

L’objectif de cette bande dessinée est dans un premier temps de aux jeunes lecteurs une oeuvre leur permettant de se familiariser à l’art séquentiel de la bande dessinée. 32 pages se focalisant, à travers une narration claire, sur l’éprouvant voyage du jeune Pikin.

Autre objectif, plus large et plus profond, sensibiliser la jeune génération aux catastrophes écologiques causées par de telles créations et plus largement à l’impact négatif que peut avoir l’homme sur la Nature. La Guyane, lieu où je vis actuellement, est malheureusement représentative de cette exploitation non éthique de la Nature. C’est pour ne pas tomber dans un discours moralisateur et inutilement pédagogique que l’aventure narrée est vue à hauteur de capybara. Nous avons pensé qu’un point de vue animalier serait plus fort émotionnellement parlant et plus riche en termes d’enseignement. Pour cette raison, Pikin va croiser la route des coupeurs d’arbres imputrescibles (bois convoité par l’Allemagne et la Hollande à des prix d’or mais qui conduisent les natifs des pays d’Amérique du Sud à risquer leur vie), des chercheurs d’or polluant les sols au mercure et des touristes irrespectueux des espèces animales, se comportant en enfants capricieux pour obtenir un selfie.

Plusieurs artistes ont été source d’inspiration, le studio Ghibli pour sa volonté d’aborder régulièrement l’écologie dans ses productions grand public mais également la bande dessinée animalière, comme Leonid de Frédéric Brrémaud et Stéfano Turconi pour prendre un exemple relativement récent qui, par sa force graphique et son type de protagonistes, est particulièrement efficace pour créer des émotions chez les jeunes, et moins jeunes, lecteurs.

Les noms des personnages proviennent du sranan tongo, langue du Suriname, pays voisin de la Guyane, utilisée également comme langue véhiculaire dans l’ouest guyanais. Le héros capybara s’appelle Pikin, ce qui signifie “enfant”, et son ami le singe, Koni, autrement dit “rusé”. »

Photo d’un capybara (ou cabiaï en Guyane) :

Recherches d’Olivier pour l’esthétique de Pikin

Recherches d’autres personnages du récit

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :